Le parcours des fringues d’occas

Suite à la crise du Covid-19, je mets temporairement en pause l'activité de Shar'in, tant pour les ventes que les rachats.

N'hésitez pas à suivre la page Facebook pour être averti.e du redémarrage de l'activité.

En espérant pouvoir vous revoir bientôt,
Anne-Sarine

Avant de vous être présenté à la vente, chaque article est minutieusement contrôlé à plusieurs reprises. Dans la mesure du possible, j’essaie de redonner une seconde vie à un maximum d’articles. Lorsque ce n’est pas possible, ils sont recyclés, upcyclés ou utilisés en matières premières pour réparer d’autres articles. Découvrez les différentes étapes qu’ils parcourent avec Shar’in.
Découvrez comment organiser un essayage à votre domicile avec vos ami.e.s et famille

D’où proviennent les vêtements vendus par Shar’in ?

Chaque article provient de l’hôtesse d’une vente à domicile ou d’une cliente en Home Organising. Le rachat des différents articles est un avantage que je réserve exclusivement à mes clientes.

Découvrez les conditions pour pouvoir vendre vos vêtements à Sharin et ainsi récupérer durablement de la place dans votre garde-robe.

Le tri des vêtements

Tous les articles rachetés à une cliente sont d’abord triés selon leur état général. Il s’agit là du premier contrôle de qualité :

  • Prêt à la vente
  • A laver/rafraîchir
  • A réparer, trop usé ou à jeter

Les articles prêt à la vente

En réalité, ils ont encore du chemin avant de se retrouver dans votre salon !

Ces articles sont d’abord repassés ou défroissés pour leur redonner un peu de tenue. Une petite mise en beauté avant leur rendez-vous avec vous, qui me permet également de revérifier leur qualité et propreté.

Ensuite, chaque pièce est encodée dans le système de gestion de stock de Shar’in. De cette façon, je pourrai vous raconter si vous avez à faire à un globe-trotter ou à une star très convoitée.

Et enfin, ils sont stockés sur cintre en attendant le grand jour. Encore une occasion de vérifier s’ils sont en parfait état.

Les articles à relaver

Souvent mes clientes m’assurent que les vêtements sont propres, et c’est le cas. Cependant, il arrive régulièrement qu’une petite tache soit restée malgré le dernier lavage.

Dans ce cas, je n’hésite pas et relave les vêtements concernés. Si la tache est partie, le vêtement rentre dans la catégorie des articles prêt à la vente. Il sera de nouveau examiné.

Si par contre la tache est persistante, 2 possibilités d’avenir sont possibles pour l’article. Si ce n’est pas catastrophique, il est malgré tout passé dans la catégorie des articles prêts à la vente mais sera mentionné comme défectueux. Le prix en sera considérablement diminué.

Si la tache est trop importante, le vêtement sera déclassé et donc recyclé dans la mesure du possible.

Les sous-vêtements sont quant à eux toujours relavés, même s’ils paraissent parfaitement propres.

Les vêtements nécessitant une réparation

Il s’agit des vêtements pour lesquels il faut recoudre un bouton, une couture, … Bref, de toutes petites interventions.

Lorsque la réparation a été réalisée, le vêtement peut reprendre la file des articles prêts à la vente.

Les vêtements tachés, trop usés ou trop troués

Il y a toujours bien des articles qui sont complètement déclassés parce que trop abîmés. Mon objectif étant de réduire au maximum la quantité de déchets, je suis en perpétuelle recherche de solutions pour recycler ou upclycler ces articles.

Matière première pour les réparations

Une de mes solutions est d’utiliser une partie de ces articles comme matière première pour réaliser la réparation d’autres pièces. Par exemple, un jeans trop abîmé me permet de créer un renfort pour le genou d’un autre jeans, tout en créant un effet original au vêtement réparé.

En faire profiter des artisans

A l’aire de l’upcycling, de nombreux artisans développent leurs projets autour de la réutilisation de tissus. Je souhaite m’associer avec plusieurs d’entre eux pour écouler une partie de ces vêtements trop abîmés.

Le recyclage pur et dur

Les tissus qui ne sont plus réutilisables en l’état, partiront dans une firme qui les transformera en chiffons ou en rembourrage de sièges.

Le déchet

Malheureusement, il restera toujours une partie qui ne pourra être utile à personne. Ceux-là seront de réels déchets. Objectif : réduire les déchets de plus en plus au fur et à mesure du développement de mon projet.

Qu’en est-il des accessoires et chaussures ?

Les accessoires et chaussures suivent le même parcours. Certains accessoires inutilisables en l’état pourront servir de décorations à d’autres articles ou aux artisans partenaires.

Les chaussures sont malheureusement plus vite relayées au statut de déchet. Si vous avez connaissance de solutions afin de les recycler, merci de m’en faire-part en complétant le formulaire de contact.

Sélection des articles

Mon objectif étant de vous faciliter la vie, lorsque j’achète les vêtements d’une cliente, je prends tout. Le tri s’effectue sur la qualité et pas sur le style.

Tout le monde sait à quel point la mode est cyclique. Je trouve cela aberrant lorsque certains vêtements sont écartés d’une possible seconde vie sous prétexte qu’ils ne sont plus à la mode.

Je n’ai jamais été une fashion addict et je me sens très bien dans les vêtements que j’achète presque exclusivement en seconde main. De plus, il est facile de redonner un coup de « jeune » à un vêtement en lui associant un accessoire ou en modifiant la manière de le porter.

Shar’in en chiffres

555

Kilos prêts à vendre

1148

Kilos inspectés

238

Kilos à laver

153

Kilos à recycler

Faites-vous votre propre opinion de la qualité des vêtements proposés par Shar’in

Parce que tout ceci n’est que belles paroles, je vous encourage à vérifier la qualité de mes articles par vous-même lors d’un essayage à votre domicile et chez une amie, sœur, cousine, collègue, …